Les prix augmentent!

Explication :


Pour 10 tonnes de cheveux, il faut environ 40 000 femmes.

Popularisées par les stars d'Hollywood, qui, grâce aux extensions, peuvent allonger leur chevelure à leur guise, les extensions sont le nouveau filon des salons de coiffures qui proposent tous à leurs clientes des ajouts de mèches, facturées de 3 à 10 euros l'unité.
Beyonce, Jennifer Lopez, Angelina Jolie et autres "rich and famous" arborent sur leurs têtes pour plusieurs milliers de dollars de cheveux (Céline Dion dépenserait 4000 euros par mois en extensions...)

La plus part des extensions sont prélevées sur des têtes de femmes anonymes d'Inde, d'Indonésie ou Mongolie.
Les cheveux indiens ou chinois doivent être traités, décolorés, puis teints pour s'adapter aux femmes occidentales.
Nos cheveux à nous sont intacts, c'est de l'or à l'état pur.
Mais voila : même banalement noirs, les cheveux se font rares.
Notre souci principal, c'est de trouver la matière première.
La demande est bien supérieure à l'offre, ce qui n'était pas le cas à mes débuts en 1994.
Certains sont donc prêts à tout pour se procurer cette précieuse denrée. Au Brésil, la police a noté une tendance inquiétante aux "attaques de cheveux " par des chasseurs de scalp. En Russie, des sociétés sont accusées d'avoir rasé de force des prisonnières pour récupérer leur chevelure.
Des gros collecteurs se rendent aux ventes aux enchères de cheveux organisées dans chaque région de certains pays. C'est là que les petits collecteurs indépendants viennent vendre leur récolte.
Le monde se modernise, les cheveux vierges se font très rares et se vendent à prix d'or.
Dans les pays ou il est encore possible de révolter cette denrée si rare mais il faut quand même se méfier car vous trouverez dans toutes les maisons sous les matelas des touffes noires et auburn synthétiques qui servent à tricher et vendre plus cher le poids d'une tresse naturelle.
Dans certains pays, pour se faire un peu d'argent, toutes les femmes tressent et essayent de vendre leur natte. Elles achètent des cartons de faux cheveux qu'elles se répartissent entre les maisons et voisins, elles les mélangent aux vrais cheveux et après elles les revendent aux sociétés qui n'y voient que du feu !

Notre qualité est très rare, la concurrence trop présente , le prix d'achat pour cette qualité flambe.

Nous ne pouvons plus maintenir nos prix fixes car le prix d'achat de matière première pour cette qualité à doublé et change chaque année.